Musée des Arts et Métiers
LES BARBARES ARRIVENT !

15 Posted by - 18 juillet 2013 - Events / Exhibitions

« Festin des Barbares »  

RANCINAN au musée des Arts et Métiers

Avec la collaboration de l’écrivain Caroline Gaudriault

Depuis la présentation de son exposition « Métamorphoses » au Palais de Tokyo en 2009  et la tournée mondiale de sa « Trilogie des Modernes  » dans les plus prestigieux musées du monde ( Milan , Londres, Bratislava, prochainement Shanghai et Sao Paulo…),

Rancinan revient sur Paris, invité par le musée des arts et métiers où il dévoilera en première mondiale sa dernière photographie : le « Festin des Barbares ».

L’œuvre dont il est question s’inscrit dans un travail commun de longue date, à la fois artistique et éditorialiste, où Rancinan, le photographe et Caroline Gaudriault, l’écrivain, à travers une longue quête, un travail minutieux et spectaculaire observent,  interrogent et décryptent la société que nous fabriquons en portant un regard éveillé sur les Modernes que nous sommes.

Dans cette nouvelle proposition artistique, notre époque et ses Barbares modernes, s’affranchissent des codes sociaux, des modes de vie et du genre humain, annonçant ainsi une nouvelle civilisation à venir.

Véritable prouesse technique le » Festin des Barbares  » tiré sur du papier argentique sera présenté dans un format monumental de 235 x 350 cm  dans le cœur de l’église du musée au côté du pendule de Foucault.

Exposition du 15 octobre au 3 novembre 2013

Les Barbares sont là…

Après sept années consacrées à leur Trilogie des Modernes, où le photographe Gérard Rancinan et l’écrivain Caroline Gaudriault se sont posés en observateurs des métamorphoses de notre société, les voilà qui clôturent ce voyage. Du « Radeau des Illusions » à « Décadence », ils ont témoigné de l’épopée contemporaine.

En faisant le lien avec les artistes classiques, ils évoquent des thèmes universels au regard de notre société contemporaine et de ses contradictions, prise par les poussées modernistes et les grands bouleversements technologiques qui ont amené de nouveaux désirs et conduit à de nouvelles formes de vie. Ils ont posé la question du devenir de notre héritage culturel. Et avec impertinence et humour, ils ont regardé ce monde se transformer lentement en un grand parc d’attraction.

Avec « Le Festin des barbares », le regard est un peu plus anticipateur et ouvrira sans doute sur un prochain voyage que préparent déjà les deux auteurs.

Après le temps des splendeurs, celui de la décadence, vient celui des Barbares… On pourrait faire une analogie avec le monde romain, mais il semblerait que le Barbare Moderne situe plutôt son combat au niveau idéologique : il repousse toujours plus les mentalités pour ouvrir sur une autre forme de civilisation. Avec génie et audace, ces « post-Modernes » sont prêts à tout bouleverser, jusqu’à transcender le genre humain.

Si Gérard Rancinan et Caroline Gaudriault n’ont pas encore trouvé de réponses à leurs questionnements, ils ne trouvent pas plus d’excuses à la nature humaine.

Musée des arts et métiers, 60 rue Réaumur, Paris 3e Église Saint-Martin-des-Champs et le pendule de Foucault du 16 octobre au 3 novembre 2013, tous les jours sauf le lundi, de 10h à 18h, et jusqu’à 21h30 le jeudi.